Feature branching vs Feature Flipping

Je ne sais pas vous mais de mon côté, dans chaque job que j’ai pu faire j’ai toujours retrouvé certains éternels débats. Vous avez des sujets qui semblent donner des sueurs froides à quasiment tout le monde dans toutes les sociétés. Je pourrais citer : la documentation (interne ou externe), la stratégie de branches, la façon d’estimer des tâches, les conventions de codages etc… etc… etc…

En tout début de carrière ces sujets sont passionnants (ou pas), en tout cas vous vous y intéressez puisque la majorité relèvent de l’organisation, la méthode de travail et bon, ça parait plutôt une bonne chose d’être bien organisé.

Je vous dévoile un peu la fin du film, au fil du temps, refaire les mêmes débats dans chaque nouvelle équipe vous lasse(ra) un peu. C’est pour cela que bosser sur un produit, qui plus est le sien, pendant plusieurs années est vraiment agréable. Ces sujets ont été taclés et désormais que la tuyauterie est faite on s’occupe de construire des fonctionnalités, chose finalement bien plus agréable. Cela ne veut pas dire qu’on y retouche plus mais le degré de maturité est assez fort pour que chaque changement ne soit pas une révolution mais une amélioration. Toutes les personnes qui enchaînent des projets de durée variant entre 6 mois et 2 ans avec des équipes dont le turnover implique un renouvellement complet tous les 18 mois savent de quoi je parle.


Bref, je tenais donc à partager l’expérience Hopwork sur notre stratégie de branches et où nous en sommes aujourd’hui.

…