Les bases de l’internationalisation

Mode dépoussiérage activé, aujourd’hui j’ai envie de réactiver une série de billets que je n’avais jamais publié autour de l’internationalisation.

Ces billets ont été écrits en grande partie il y a 8 ans en 2010 lorsque je démarrais localizeyourapps.com un side project qui visait à simplifier le workflow de traduction en l’intégrant au sein de l’usine logicielle. Trève de bavardage, démarrons.  

 

Vous travaillez sur une application et vous souhaitez la rendre disponible partout dans le monde ? Dans ce cas votre logiciel doit s’adapter aux différentes cultures des personnes qui vont l’utiliser à travers le globe.

Cette adaptation va consister à traduire le logiciel, afficher correctement les chiffres, les dates, parfois les images (si elles contiennent du texte par exemple), la mise en page quand la langue s’affiche de droite à gauche ou de gauche à droite et plein d’autre choses encore…

 

Tout d’abord avant d’aller plus loin, un petit rappel des termes :

  • L’internationalisation, que l’on abrège en i18n (car il y a 18 lettres entre i et n dans le mot) consiste à préparer un logiciel pour qu’il puisse être utilisé dans plusieurs pays
  • La localisation (ou régionalisation), que l’on abrège en l10n, consiste à localiser le logiciel pour une culture particulière.

…