Nemrod et Play Framework : love story (Nemrod 5/5)


J’ai découvert Play Framework en version 1.0 (octobre 2009 si j’en crois la release notes) et j’avais tout de suite adhéré au concept. Sa productivité m’a tout de suite rappelé mes lointaines années où je faisais du PHP avec les avantages du Java en plus.
Mais ça n’était encore qu’une version 1.0, pas très reconnu et avec de belles inconnues concernant son utilisation sur une application conséquente.

Le temps a passé, Play Framework a 2 ans d’existence, sa stack s’est étoffé de pas mal de modules et on commence à trouver des applications qui l’utilisent.

… 

 

Comment faire connaitre son soft ? (Nemrod 4/5)

Là dessus, je vais partager le peu que nous avons expérimenté. Nemrod n’a que deux semaines, le nombre de visites reste très faible pour l’instant.
L’objectif rappelons-le, c’est de faire de la communication sans forcément se ruiner.
Sur ces deux semaines nous avons donc utilisé des moyens modernes en misant sur la communauté de développeurs en premier lieu car Nemrod vise justement cette communauté :

  • un compte Twitter :

C’est ce qui ramené le plus de visites, environ 40 en une journée. Twitter est un formidable outil pour propager une information. Ok, ça touche surtout les geeks. Ca tombe bien, c’était un peu la cible ^^

  • un site wordpress avec un blog intégré :

Le meilleur moyen pour avoir un site qui bouge et qui attire du monde, c’est le blog. Ce n’est plus un secret, les blogs fleurissent depuis quelques années et les moteurs de recherche les indexent très bien. Vous rajoutez quelques plugins sur WordPress pour améliorer le référencement et cela devrait fonctionner, pour peu que vous alimentiez le blog régulièrement.

  • une offre gratuite pour les projets open source :

oui, ça fait partie de la communication. Attention, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, le produit est vraiment proposé aux projets open source par conviction. L’open source est le moteur de la croissance des systèmes informatiques depuis plusieurs années et Nemrod n’aurait pas vu le jour sans cela.
Donc proposer Nemrod aux projets open source c’est un juste retour des choses. Mais évidemment c’est aussi une pub indirecte et de qualité pour Nemrod.

Pour l’instant le produit est toujours en béta donc la com est resté soft et Nemrod reste confidentiel. On testera d’autres méthodes par la suite : livre blanc sur l’internationalisation d’une application, articles proposés à des magazines en ligne, communication sur google + etc…

 

Faire du soft sans budget ? (Nemrod 3/5)


Ok, vous pensez que pour démarrer il vous faut de l’argent, des business angel, gagner au loto ?
Et non, c’est là que c’est beau en informatique, on peut bosser de chez soi avec un minimum d’outil.

Pour Nemrod l’investissement est relativement minimal :

  • un repository mercurial sur Bitbucket = gratuit
  • une usine d’intégration continue en local basé sur Jenkins, bientôt disponible sur un NAS, toujours en local = gratuit
  • un site wordpress = gratuit
  • un template wordpress = 35 dollars
  • un hébergement OVH pour le site wordpress = environ 24 euros/an
  • un nom de domaine en .com = 6 euros pour une année
  • un hébergement playapps pour l’installation live = 12 euros/mois

Au total, environ 200 euros pour une année.
Ça parait beaucoup quand on démarre, mais ça ne représente qu’une demi journée de travail de prestation. Si ça ne marche pas, tant pis.

Si on y réfléchit bien, le cloud, les outils en ligne, voilà la révolution de ces dernières années pour le petit développeur que je suis.
Avant vous aviez déjà des tas d’outils ou de Frameworks gratuit ou très abordables, maintenant vous avez des infrastructures à portée de main pour faciliter le travail collaboratif.
Gandhi vous fournit un hébergement Cloud super intéressant à prix attractif, Playapps une infrastructure pour vos applis Play, Cloudbees une intégration continue etc…

Après rien n’empêche d’investir si ça marche dans un bugtracker digne de ce nom, un hébergement web plus rapide etc… C’est l’application du lean dans la création de produit, l’amélioration continue.

 

Comment valoriser une idée ? (Nemrod 2/5)


C’est bien beau d’avoir une idée mais il y a un fossé avant de la réaliser. Combien de fois avez-vous déjà démarré un projet puis laissé tomber devant l’ampleur de la tâche, le manque de temps etc… ?

Le secret c’est d’avoir des idées simple. Ça parait bête comme ça mais c’est déjà un grand pas pour avancer.

  • Trop complexe, vous allez vous noyer dans les détails.
  • Trop ambitieux, vous en aurez pour des mois (années ?) avant de proposer quelque chose.
  • Trop long, vous vous découragerez en chemin.

En réalité Nemrod je l’avais déjà démarré il y a 2 ans, mais à l’époque j’avais tout de suite imaginé des fonctionnalités très complexe et je m’étais moi-même placé des difficultés insurmontables. 2 mois ont suffi pour me démotiver.

Nemrod est reparti il y a seulement quelque mois avec un concept beaucoup plus simple que l’idée originale. Play Framework est aussi passé par là et a permis de booster la productivité.
On rajoute à cela un statut d’indépendant qui m’a donné une liberté sur l’organisation de mon temps libre et un collègue qui m’a rejoints avec des compétences différentes (donc complémentaires) et voilà !

Bref, ce qui a bien marché pour moi :

  • trouver un partenaire pour bosser, idéal pour se motiver l’un l’autre
  • ne pas être trop ambitieux
  • développez un truc simple, sans fioritures
  • dans l’idéal vous devez avoir une première ébauche utilisable en moins d’un mois au maximum
  • « inspect and adapt », proposez rapidement votre produit pour avoir un feedback et l’améliorer (l’agile vous connaissez ?)

Vous n’y croyez pas ?
Regardez Twitter, Wufoo, Ciao, le bon coin, des idées simple, et qui marchent.

Tiens, au passage, récemment un autre Zindep m’a filé le bouquin suivant qui m’a conforté dans cette approche, je vous le conseille vivement : Rework

 

Créer un soft, on fait comment ? (Nemrod 1/5)

Voila, Localizeyourapps est sorti, enfin pour être exact il est sorti depuis 2 semaines mais je n’avais pas encore eu le temps d’en parler ici.

Et donc Nemrod pour simplifier c’est :

  • une histoire d’amour avec Play Framework
  • l’aboutissement d’un mésaventure lors d’un précédent projet
  • l’opportunité de faire du soft avec un status freelance.

Vous voulez en savoir plus ? Comment exploiter une idée ? Comment on lance un soft avec le minimum de budget ? Quelles sont les astuces pour se faire connaître ? Pourquoi avoir utilisé Play Framework et un retour d’expérience dessus ?

Je vous propose une petite série de billets sur le sujet.

C’est parti !

…