A la fin de l'envoi, je code !

Embaucher en startup

startupPour conclure la série sur mes réflexions autour du recrutement, je vais finir par le cas du recrutement chez Hopwork. Vous vous rappelez ? Je vous disais que recruter c’est une question de contexte.

Dans le premier billet, il s’agissait de trouver son ou ses futurs collègues, les personnes avec qui on va coder ensemble.

Dans le second contexte, LT, il s’agissait de trouver ses pairs qui vont faire vivre la boite comme dans une coopérative. Il s’agit de trouver des personnes communicantes, intéressantes, ouvertes.

Et en startup ?

(suite…)

Recruter ces futurs pairs autour d’un verre

redcrabeJ’ai cofondé Lateral-Thoughts en 2011. Techniquement j’y suis encore même si dans les faits je travaille à 100% sur Hopwork. Lateral-Thoughts est une boite formidable dont je ferais toujours la promotion. Son modèle collaboratif, la transparence tout cela est une réussite. Et comme je suis lancé sur le thème du recrutement, voyons comment ça se passe dans une boite comme ça.  

(suite…)

Recrutements et pensées diverses (2)

image02

Dans un précédent billet j’ai abordé le recrutement sous l’angle du candidat. Désormais j’aimerais en parler sous l’autre angle, celui du recruteur. J’ai en effet fait passé des dizaines d’entretiens, en tant que salarié pour mes futurs collègues mais aussi en tant que freelance et enfin en tant que “membre fondateur” de deux sociétés (Lateral-Thoughts et Hopwork).

 

(suite…)

Entretiens, recrutements et pensées diverses

image06Au cours de mes différents jobs, j’ai été amené à faire pas mal de recrutements. Je ne parle pas de un ou deux recrutements mais bien de plusieurs dizaines. Et évidemment j’ai moi-même passé des entretiens. Certains ont été plutôt « subis », d’autres vraiment appréciés. Dans tous les cas, intégrer une nouvelle personne pour travailler avec soi est véritablement un art difficile, sur lequel je me suis parfois planté. Parlons-en.

A travers deux billets, j’avais envie de revenir sur cette étape cruciale pour chacun dans sa carrière, en tant que recruté (pour ce premier billet) ou recruteur (pour le suivant).

(suite…)

Slack est la nouvelle « pause clope »

Intrigué par ce titre ? Pour situer le contexte, j’ai été absent quelques jours récemment. J’étais à Mix-It, très bonne conférence Lyonnaise que je recommande chaudement. Et puis j’ai voulu jeter un œil vendredi soir pour prendre un peu la température au boulot. J’ai regardé mes emails, pas grand chose, notre gestionnaire de ticket, relativement calme et puis j’ai ouvert Slack.

ooyJWor[1]

C’est à ce moment là que je me suis dit, Slack est la nouvelle « pause clope ».

(suite…)

Les levées de fond en startup

Depuis quelque temps, je me rends compte que je réponds de plus en plus souvent, Lateral-Thoughts et Hopwork obligent, à des questions sur la création d’entreprise et la recherche de financement.
Je n’en suis pourtant pas un spécialiste mais j’ai tout de même quelques éléments de réponse alors pourquoi pas en faire un billet de blog.
Je vais tenter de vous faire partager ce que j’en connais jusqu’ici

(suite…)

Connecteur Mongo Postgresql

47f0a20a1f9df18484d7972fa41472b8[1]
TLDR; on a développé un connecteur permettant de déverser votre base mongo vers Posgresql disponible sur Github.

Depuis plusieurs années déjà on vous ressasse sans arrêt que vos données forment une grosse partie du capital d’une société. Et c’est encore plus vrai pour une startup web.
C’est même assez fréquent qu’une startup soit aujourd’hui capable de lever de l’argent par les données qu’elle possède sans être rentable intrinséquement.
Bien sûr beaucoup de vendeurs de solutions tentent par la même occasion de vous vendre des bases de données capable de supporter de gros volumes, des solutions de reporting etc…
Mais on ne peut ignorer le point, à l’heure du numérique savoir exploiter ces données est crucial :

  • pour rapidement faire un état des lieux de la santé de sa boite (analyse descriptive)
  • pour identifier des leviers de croissance par analyse (fouille de données)
  • pour prédire des comportements (pour soi ou pour les utilisateurs via des analyses prédictives)

Très bien. Sauf qu’il est possible que vous ayez intégré des solutions NoSql dans vos applications. Or ces bases sont souvent loin d’avoir le même écosystème mature que les bases relationnelles quand on veut utiliser des outils d’analyse de données.

Bref, ce billet ne va pas vous parler de BI, de nosql, de big data, de machine learning. Non, je vais juste vous présenter un connecteur mongo vers postgresql pour répondre en partie au problème.

(suite…)

Vers l’infini et au-delà

tumblr_lw0g09a2hf1qaz5oho1_500[1]Une fois n’est pas coutume ce billet sera rédigé d’une manière plus collégiale que d’habitude car il reflète le travail de 3 personnes : Nicolas Demengel, Maxime Gaudin et moi-même.
Récemment nous avons eu un petit passage télé au JT de France 2. Et pour une fois on s’est un peu posé la question de l’impact que cela pouvait avoir en terme de visites sur le site. Nous avions déjà eu des passages sur itélétélématin, BFM et nous n’avions pas vraiment anticipé. Mais cette fois c’était un peu l’occasion de travailler sur les performances du site et de vérifier que nous pouvions tenir un pic de charge.
Et nous avons eu quelques surprises.

(suite…)

L’entreprise libérée, pas faite pour les freelances ?

Récemment je suis tombé sur un billet parlant des entreprises libérée et qui disait en substance qu’un freelance ne pouvait pas devenir participant d’une telle entreprise.
Forcément je me devais de réagir sur un tel sujet ^^

(suite…)

Siffler en télétravaillant

6f95cc57e9fd19cc8139863326c29067[1]

Cela fait désormais un an et quatre mois que je suis à temps plein sur Hopwork. Sur cette période nous avons fait deux levées de fonds successives et l’équipe compte désormais une vingtaine de personnes, plus si on compte les freelances qui bossent pour nous de temps en temps. Tout cela est dingue et excitant à la fois.
A l’origine, quand je suis en mesure de travailler à 100% sur Hopwork en Avril 2014 je me retrouve seul à Lyon, nous comptons une personne à Bordeaux, une personne à Toulouse et le reste de l’équipe à Paris. Nous avons dans l’esprit de créer une société distribuée, nous n’avons pas peur de la distance, cela fait longtemps que nous sommes tous entré dans l’ère du numérique.
Mais voilà, si j’ai déjà travaillé en remote auparavant, je faisais du 3/5 chez moi, 2/5 dans des locaux. Cette fois c’est du 100% en remote.
Alors on apprend. Et j’aimerais vous faire partager ce que l’on a appris.

(suite…)